top of page
Rechercher
  • Photo du rédacteurThomas Giraud

Evoluer sans se changer ?




Il arrive que, lors d’une première session de coaching, mon client me dise vouloir « rester qui il est ». En d’autres termes, « aidez-moi à changer sans me changer ». 

 

Une sorte de peur de se renier, de vivre un changement contre-nature (« et puis, changez le naturel, il revient au galop… »)

 

Le coach n’a évidemment pas pour vocation de « changer » le client contre son gré.  

 

Je vous propose un petit exercice : « qu’est-ce qui est immuable dans votre identité ? » 

 

Examinons ensemble le champ des possibles : 

 

  • Biologiquement, vous êtes faits de réaction chimique, et donc en constante mutation 

  • Les neurosciences ont montré la neuroplasticité du cerveau : contrairement à ce que l’on pensait jusqu’à récemment, l’évolution du cerveau ne se limite pas à la dégénérescence des neurones avec l’âge, il continue à se développer et à se transformer tout au long de votre vie 

  • Au niveau de votre enveloppe corporelle, l’émergence du concept de transgenre incarne plus que jamais les possibilités de la médecine et de la chirurgie ; plus classique, la chirurgie plastique dentaire (appareils, prothèse) est utilisée par plus de 50% des français au cours de leur vie ; quid demain de l’intégration d’autres prothèses avec le développement de la robotique et des liens hommes-machines ? 

  • Au niveau de vos idées, l’adage « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis » est un peu sommaire mais résume bien là aussi que votre identité n’est pas vos idées ; idem pour vos habitudes, elles aussi sont changeables (et c’est pour cela que le livre « les 7 habitudes de ceux qui réussissent tout ce qu’ils entreprennent » de Stephen R. Covey est un best seller : on peut changer ses mauvaises habitudes et en acquérir de vertueuses !) 

  • Que vous reste-t-il de réellement immuable ? un style ? des valeurs ?  des croyances ? votre optimisme ?  

 

Au cours d’un coaching, au-delà des changements comportementaux (ex : manager par les points forts plutôt que de concentrer vos feedbacks sur les failles, animer une réunion en mode participatif, fluidifier votre prise de parole en public, etc.), vous pourriez aussi oser voir le monde depuis une autre fenêtre ; et par là, reconsidérer certaines de vos croyances, changer de style, de positionnement par rapport aux autres, regarder le monde sous un jour nouveau. 

 

Mais si rien n’est gravé dans le marbre, si tout est impermanent, à quoi vous raccrocher pour ne pas perdre votre identité, pour ne pas être « perdu » ? 

 

Si votre coach vous « ouvre de nouveaux horizons », il saura aussi vous protéger en s’assurant que vous gardez des repères, et qu’à minima votre « sac à dos » soit bien équipé lorsque vous déciderez d’explorer et d’habiter une zone « hors confort ». 

  

5 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

コメント


bottom of page